« Irréductibles Kalash » bientôt sur Ushuaïa TV

Diffusion de notre documentaire « Irréductibles Kalash »
le mercredi 20 janvier à 20h 40 sur Ushuaia TV

Rediffusion le 3 février à 22h25 et le 10 février à 11h05 toujours sur Ushuaïa TV

3ème mission de FX Pelletier, ethnologue et réalisateur, parmi les Kalash. En compagnie de son hôte Dawood Shah et sa famille, une rencontre intimiste,  émouvante, pour comprendre, aimer un peuple unique et indispensable : les kalash.

Isolés dans les contreforts de l’Himalaya pakistanais, les Kalash, derniers infidèles aux yeux de leurs voisins musulmans, célèbrent depuis toujours un monothéisme aux rituels sacrificiels. Ces bergers chantent, dansent et communient avec leurs ancêtres, leurs fées, leur dieu Khodai et ses messagers, durant les nombreuses festivités qui rythment leurs activités pastorales et agraires. Durant « les temps mélangés », où selon la tradition, Khodai, les esprits, les humains, les animaux et les végétaux parlent ensemble, un rendez-vous symbolise au mieux l’identité de ce peuple, le Joshi.
Le Joshi, la fête du printemps, célèbre l’immuable régénération de la vie végétale, l’occasion de danser, prier et partager. Cette festivité mystique, est sacrée pour les 4500 Kalash, sacrilège pour les musulmans qui les entourent. Des 30 festivals qui alimentent le quotidien et la vie saisonnière, Joshi est le plus attendu et le plus joyeux, la transition entre l’hiver et le printemps, le retour de la nature, la libre expression de l’amour.

En chantant l’histoire des ancêtres qui guide leurs pas durant trois jours de danses et d’incantations, véritable transe « collective », les Kalash s’allient les esprits d’un printemps régénérateur et généreux en poursuivant la tradition. Le « Joshi », la fête du renouveau, un moment clef pour les rites de fécondation des hommes et de la terre, essentiel pour la cohésion du clan. Après la fête du printemps, les bergers partiront pour de longs mois vers les hauts pâturages. Les kalash sont experts dans l’interprétation de la Nature avec comme seule éthique : l’honneur et la vérité.
La présence de nombreux réfugiés afghans provoquent la perte de leurs pâturages nourriciers et une déforestation catastrophique. Plus un arbre pour retenir les éboulements, freiner l’érosion, absorber les pluies de plus en plus diluviennes, conséquences de la fonte accélérée des glaciers et d’un changement climatique.
Ajouté à cela, le prosélytisme de certains musulmans menace la culture kalash !
Dépendants du milieu naturel, les Kalash ont conservé une curiosité et un don d’observation aiguisés, question de survie !

Irréductibles Kalash (54’)    
Un film de François-Xavier Pelletier et Catherine Lacroix
Production : Tandem Image / 8 Mont Blanc
avec la participation d’Ushuaia TV

Plus d’information
www.ushuaiatv.fr       www.tandemimage.fr      www.8montblanc.fr
Contact
catherine.pelletier17@orange.fr  –  www.hommenature.com  –  05 46 28 11 27/06 82 42 94 39

IMG_6177-T-W IMG_6083-T-W IMG_5691-T-W IMG_5808-T-W IMG_9130-T-W IMG_8543-T-W IMG_7843-T-W IMG_6858-T-W IMG_6574-T-W IMG_6546-T-W IMG_6519-T-W IMG_6220-T-W

Os invisiveis de Belo monte – TV Senado

Veja o primeiro vídeo que estamos divulgando, onde a cineasta brasileira Magnólia de Oliveira, fala sobre o filme documentário «Os invisíveis de Belo Monte»
Ecosenado – TV Senado (setembro 2014)

La première video que nous diffusons, où la cinéaste brésilienne Magnólia de Oliveira, parle du documentaire «les invisibles de Belo Monte»,
Un film (59’) de Catherine Lacroix, Magnólia de Oliveira et François-Xavier Pelletier
Ecosenado – TV Senado (septembre 2014)

www.youtube.com/channel/UCaCqE1S-fmMxxSfwA6DRkXA

La SCS accueille François-Xavier Pelletier

Lausanne – 5 Novembre – 19h30

La SCS (société suisse d’étude et de protection des cétacés) nous accueille pour une conférence sur le plataniste de l’Indus. 37 ans de découverte, d’investigation et de recherche sur ce dauphin d’exception mais en grand danger ! Nous préparons pour 2015 un documentaire dont nous vous parlerons dans le détail très prochainement. Merci à la SCS de leur invitation. Nous vous attendons nombreux à l’auditoire CM4 de l’EPFL.

www.swisscetaceansociety.org/

pl 2-plataniste 3 4-ballade 6 7  François-Xavier Pelletier et Nazeer, mohana batelier de l’Indus) et grand expert sur le Bhulan (plataniste en urdu).

Notre victoire contre les marchands de bois

Ce fut difficile, mais nous avons gagné. Nous avons réussi à faire cesser, arrêter cette coupe stupide, cet abattage terrifiant des arbres en extinction de la volte grande do Xingú-Pa..

Notre joie de partager le bien commun de la forêt, des animaux, des personnes et des communautés qui nous ont fait confiance, connaissant nos difficultés, et qui ont lutté avec nous dans de grandes et fortes batailles, des actions risquées, dangereuses et infatigables, durant des jours et des nuits successives, et sans nous laisser intimider par les menaces claires et quotidiennes, en allant au delà et en continuant à vivre pour voir le parfum de la victoire, et à vaincre ce qui semblait impossible, parvenir à arrêter, faire cesser, par nos actions, l’abattage sans distinction, de milliers d’arbres en extinction, dans une région pratiquement préservée, de la « volta grande do Xingú », par des marchands de bois pirates, des envahisseurs appuyés par des tueurs à gages, liés aux grands fermiers et à des agents syndiqués, de toutes sortes, qui affrontent et terrorisent les indigènes, les riverains, les communautés, avec comme seul objectif : gagner de l’argent et voler le Peuple. Criant… Toujours sur les sentiers ou dans leurs cachettes, guettant leurs proies, allant et venant, transportant leurs camions sur des bacs, utilisant à profit la communauté, surveillant à pied, moto ou en voiture les chemins creusés par eux-mêmes, prêts à ôter, abattre des vies à tous moments et au moindre mouvement qui les interpelle. Ces images est seulement une petite partie, des gouttelettes de ce que avons à révéler.
Nous remercions et faisons hommage au Sénateur Eduardo Suplicy, qui a toujours cru en nous et soutenu nos combats difficiles et nos sacrifices.
Magnólia de Oliveira – François-Xavier Pelletier – Catherine Lacroix.

A nossa vitória contra os madeireiros
Foi Difícil Foi Vencermos Conseguir Cessar. Parar com o Corte Estúpido, Abate Estarrecedor das Arvores em extinção na Volta Grande do Xingu-Pa.
A Nossa alegria se comunga ao bem comum da floresta, dos animais de pessoas e comunidades que confiam sabendo das nossas dificuldades e conosco lutam em fortes e grandes batalhas, ações arriscadas, perigosas diárias, noturnas sucessivas e incansáveis e sem nos intimidar as ameaças claras e cotidianas nos fazendo ir além e continuar a viver e vê o gosto da vitoria ao vencer o quase impossível conseguir parar, cessar, através das nossas ações o indiscriminado abate de milhares de arvores em extinção em uma zona praticamente preservada da « volta Grande do Xingu » pelos piratas madeireiros, grileiros com « capangas pistoleiros » unidos a fazendeiros e agentes consorciados de todo tipo e espécie afrontando e amedrontando nativos, ribeirinhos, comunidades e todos com um objetivo: Lucrar e do povo roubar! Gritante….sempre nas trilhas e tocaias na espreita a presa eles vão e vêem transportando caminhões em balça (usando beneficiar a comunidade), vigiam as estradas por eles talhadas em moto, carros a pé prontos pro rapapé… abater vidas a qualquer momento e movimento ao mínimo gesto suspeito de nos interpelar ! Essa película é somente uma pequena parte e das gotinhas jorrada!
Agradecemos homenageando o Senador Eduardo Suplicy, nessas dificeis e sacrificados combate sempre acreditou nos apoiando.

Magnólia de Oliveira – François-Xavier Pelletier – Catherine Lacroix.

bois-illégal-019 w bois-illégal-032 w bois-illégal-032-1 w bois-illégal-046 w bois-illégal-052 w bois-illégal-061 w madeireros-055 w madeireros-335 w madeireros-4646 w

Ecran vert, festival eco-citoyen de La Rochelle

Nous resterons en forêt

Projection/débat de notre documentaire le samedi 27 Septembre 2014 à 20h30 à la Motte Aubert (Saint Saturnin du bois) dans le cadre du festival du film éco-citoyen – Ecran vert : www.festivalecranvert.fr/
On compte sur votre présence à tous

Pour commencer à les connaître :

XINGU

François-Xavier Pelletier et Magnỏlia G.de Oliveira viennent de passer trois mois au cœur de la Volta Grande do Xingu parmi les «invisibles» du barrage de Belo Monte au Brésil.

Leur dernière enquête de terrain a confirmé et renforcé les résultats de leurs enquêtes précédentes. Elle va révéler, preuves à l’appui, une machination apocalyptique d’un système corrompu et stérile, mais aussi la résistance exemplaire des peuples du Xingu pour rester dans cette forêt nourricière.
Il nous faut maintenant analyser tous les documents et témoignages rapportés. Nous reviendrons vers vous rapidement (mais pas demain …) pour vous faire partager le résultat de notre enquête qui va bouleverser les idées reçues et entretenues.
A bientôt

Merci encore à Força é Coragem pour son soutien efficace : https://www.facebook.com/paroles.indiennes?fref=ts

Notre site : www.hommenature.com
Notre e-chaine TV : https://www.youtube.com/channel/UCaCqE1S-fmMxxSfwA6DRkXA

Xingu b c d e f g h i j k l m n

Indianafoot ou l’origine du foot


A la suite de nombreuses explorations et recherches sur des peuples d’Amazonie depuis 1992, nous avons découvert que les Indiens détiennent depuis des siècles, l’art du Football.
Christophe Colomb a mentionné cet étrange jeu avec un ballon qui ne cesse de rebondir.
Ces mêmes tribus revendiquent l’invention du football et prétendent que les anglais leur ont «piraté» cette tradition lors du boom du caoutchouc, au milieu du 19ème siècle.
Curieusement c’est à cette même période que les Anglais auraient «inventé» ce nouveau jeu…
Pour les Indiens ce n’est pas seulement un sport mais aussi un facteur d’échange et d’hospitalité entre tribus voisines. Son origine viendrait des Incas et leurs descendants en ont fidèlement perpétué la tradition.
Ce n’est que récemment qu’un médecin brésilien, préparateur physique de l’équipe nationale, a révélé chez ces mêmes Indiens des capacités physiologiques extraordinaires.
Pour les Indiens, le football est un élément de plaisir qui extériorise un art corporel et la joie de conquérir le ballon.
Magnólia de Oliveira – Catherine Lacroix – François-Xavier Pelletier
www.hommenature

Indianafoot ou origem de futebol

Depois de muitas explorações e pesquisas sobre os povos da Amazônia desde 1992, descobrimos que os índios realizavam durante séculos, a arte do futebol.
Christovo Columbo mencionou este estranho jogo com uma bola que rebatia.
Essas tribos reivindicam a invenção do futebol e afirmam que os Inglês se apropriaram desta tradição durante o boom da borracha no século de mid-19th. Curiosamente, o mesmo período que os Inglês « inventaram » este novo jogo …
Para os índios, não é apenas um esporte, mas também um fator de troca e hospitalidade entre tribos vizinhas. Sua origem vêm dos Incas e seus descendentes continuaram fielmente a tradição.
Só recentemente um médico brasileiro, preparador físico da seleção, revelou nestes mesmos índios capacidades fisiológicas extraordinárias. Para os índios, o futebol é um elemento de diversão que exterioriza uma arte do corpo e da alegria de ganhar a bola.
Magnólia de Oliveira – Catherine Lacroix – François-Xavier Pelletier
www.hommenature.com