Homme Nature vítima de uma conspiração

IMG_6264 ok

 

Após as nossas descobertas e pesquisas arqueológicas e etnográficas sobre a história esquecida ou escondida da escravidão no município de Bacuri, no litoral ocidental do Maranhão, passamos a ser vítimas de uma conspiração terrível e violenta de um grupo de proprietários de terra associada ao funcionários do município de Bacuri, e um suposto jornalista que publica nas redes sociais falsos artigos, contraditórios, difamatórios, xenófobos, acusando-nos de pirataria e roubo de objetos patrimoniais. Rejeitamos veementemente todas essas acusações e vamos desmontar ponto por ponto, com evidências, todas estas acusações completamente infundadas, que ignoram completamente o contexto em que a nossa investigação tem sido feito.
Todos os itens desta pesquisa, e todos os objetos oferecidos para o nosso projeto « memórias de naufrágios » pelos descendentes de escravos foram armazenados em uma casa que foi emprestado para nós, sob o controle da comunidade que tem a chave. Esses objetos foram limpos, restaurados, fotografados, desenhados, medidos e armazenados longe da luz e da umidade, conforme exigido pela pesquisa arqueológica.
Acabamos de saber que esse grupo acabou de forçar a porta da nossa casa, contra a vontade das pessoas da comunidade responsáveis por mantê-lo seguro. Eles levaram objetos muito objetos frágeis, sem qualquer precaução, destruiu o muro do jardim, até a porta da frente, precarizando a segurança desses objetos de extrema relevância histórica.
A Homme Nature informa ainda que já havia entrado em contato com o IPHAN para comunicar as descobertas, bem como outros órgãos estaduais buscando parcerias para continuar com o trabalho, já que até então todas as despesas foram custeadas com recursos próprios, e que já se esgotaram. Entretanto não iremos desistir de resgatar esse importante capítulo da história brasileira e francesa e iremos implicar civil e criminalmente os responsáveis pelas denúncias falsas e sem embasamento que têm feito contra a Homme Nature e seus membros.
Esta é uma primeira nota de relatório, antes de desenvolver uma série de artigos que detalharão todos os pontos e serão comunicados às autoridades brasileiras interessadas que tomarão as medidas necessárias.

 

Esclaves dans la forêt

Bel article de Phillippe Baroux dans Sud-Ouest sur la dernière expédition ethno-archéologique de François en terre brésilienne avec un total engagement et appui des communautés locales. Une prochaine mission est déjà en préparation avec un repérage pour un documentaire à venir … A suivre !

38612346_10212155278701907_5338679434515841024_n
Plus d’infos : www.hommenature.com
www.facebook.com/memoiresdenaufrages/
www.facebook.com/Homme-Nature-469640733125084/

Rediffusion sur USHUAIA TV : Les disparus de belo Monte # Irréductibles Kalash

A voir ou revoir nos deux documentaires sur Ushuaïa TV :
Les disparus de Belo monte le Mercredi 25 juillet à 20h40, le Mardi 31 juillet à 11h10, le Mercredi 8 Août à 22h30, le Mardi 14 Août à 1h55, le Samedi 18 Août à 22h30, le Vendredi 31 Août à 02h00, le Mercredi 5 Septembre à 21h25 et le Lundi 10 Septembre à 11h15
Irréductibles Kalash : le Mercredi 8 Août à 20h40, le Mardi 14 Août à 2h55, le Mercredi 23 Août à 22h35, le Samedi 25 Août à 7h35, le Jeudi 6 Septembre à 11h05, le Vendredi 14 Septembre à 11h15 et le mercredi 19 Septembre à 21h35

https://www.telerama.fr/…/les-disparus-de-belo-monte-une-en…
www.youtube.com/watch?v=Sr3aFtiuoyE&t=28s
Plus d’infos : www.hommenature.com

1615IMG_6858-T-WIMG_6177-T-WFX Pelletier-realisateur

 

¨Pêcheurs de perles, chasseurs de talents …

OFF vidéo de l’entretien de François-Xavier Pelletier dans l’émission de Patrice Marcadé « Pêcheurs de perles, chasseurs de talents sur RCF – Charente-Martime
Cliquez sur ce lien : pêcheurs de perles, chasseurs de talents - RCF Charente-Maritime

Les Disparus de Belo Monte”, une enquête poignante à voir sur Ushuaïa TV

Les Disparus de Belo Monte”, une enquête poignante à voir sur Ushuaïa TV –  cliquez sur le lien

Entretien de François-Xavier Pelletier par Éléonore Colin – télérama.fr

Mardi 26 juillet à 20H40
Rediffusion Samedi 30 juillet à 7h45 / Vendredi 12 août à 16h55 / Dimanche 14 Août à 13h40 / Jeudi 18 août à 00h10 / lundi 22 août à 6h55 / le lundi 29 août à 1h55 et le Mercredi 7 septembre à 00h45.

Les disparus de Belo monte vu par Télérama

Un grand merci à Télérama et Eléonore Colin pour son excellent article sur notre dernier documentaire « les disparus de Belo Monte »

Ushuaîa TV mardi 26 juillet à 20H40
Rediffusion Samedi 30 juillet à 7h45 / Vendredi 12 août à 16h55 / Dimanche 14 Août à 13h40 / Jeudi 18 août à 00h10 / lundi 22 août à 6h55 et le lundi 29 août à 1h55

Télérama 20 juillet 2016

Les disparus de Belo Monte sur Ushuaïa TV

Mardi 26 juillet à 20h40 sur Ushuaïa TV
Diffusion de notre dernier documentaire
« les disparus de Belo Monte »

Le barrage de Belo Monte sur la Volta Grande do Xingu au Brésil continue inexorablement son entreprise de destruction, sur fond de crime économique, social et environnemental.

« Les disparus de Belo Monte », 2ème volet de notre enquête, révèlera ce que sont devenus « les invisibles de Belo Monte » bien loin de l’avenir merveilleux promis par Norte Energia, le consortium maitre d’oeuvre, et tous ceux qui s’efforcent de donner une fausse image d’eux mêmes, dans le but de mieux cacher ou justifier leurs malveillances.
Derrière le barrage de Belo Monte se sont développés des projets tous azimuts pour exploiter les ressources de cette région dans les domaines de l’hydroélectricité, du bois, de l’or… au détriment d’une population et d’un environnement animal et végétal, endémiques, indispensables à la survie de cette immense région de 800 000 ha.
Avec la mise en eau du barrage, le constat est terrible, sans appel : une destruction sociale et un véritable génocide environnemental. Les peuples du Xingu en errance totale, délocalisés, manipulés … les familles éclatent, les violences s’amplifient. la forêt est pillée, brûlée, noyée. En aval du barrage, les cours d’eau sont asséchés, les animaux meurent par milliers. La Terre est bétonnée, stérilisée à jamais. Montrer et démontrer la terrible réalité de ce barrage, un progrès qui tue la vie !
Lumineux dans leur biotope naturel, les peuples du Xingu vont se mimétiser à ce nouvel environnement stérile et violent jusqu’à se transformer … La nature les structurait dans la liberté, le barrage les déséquilibre dans la dépendance.
Alors les retrouvailles prévues avec Aldécir, l’agroforestier visionnaire, Miguel, l’indien Xipayá malicieux et son fils Alikafu, le cacique militant, Damador, le ribeirinho génial, Benedita, la résistante, Soccoro l’Aara, l’indienne guerrière, Manoel le garimpeiro et tous les autres, évolueront sur fond de drames et de révélations inédites, assassinat d’Alikafu, création d’une fausse aldéia, trafic de bois …  Comme des poussières d’étoiles pour (r)éveiller les consciences, nous nous émerveillerons de ces tranches de vie partagées pour montrer et démontrer que l’on peut vivre de la forêt sans la détruire : cueillette de l’acaï, du cacao …
Le savoir des populations autochtones et traditionnelles reste le meilleur garant de la protection de l’Amazonie, encore faut-il que l’on fasse confiance à ceux qui en sont les dépositaires, les Peuples de la Forêt.

Les disparus de Belo Monte (55min)
Un documentaire de Catherine Lacroix, Magnolia de Oliveira et François-Xavier Pelletier
Réalisation : François-Xavier Pelletier
Production : Tandem Image et TV8 Mont Blanc  avec la participation d’Ushuaïa TV
Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, de la Région La Nouvelle Aquitaine et du Département de la Charente-Maritime
Contact : Catherine Lacroix  – 06 82 42 94 39 / catherine.pelletier17@orange.fr

01 02 03 05 04 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 FX Pelletier-realisateur